samedi 23 juin 2012

Le prêtre est quelque chose de grand

Ordination - prêtre - vocations - imposition des mains
Ordination sacerdotale du
Père Franck Zeuschner


Le Père Franck Zeuschner est prêtre dans la congrégation des religieux de saint Vincent de Paul vouée à l'évangélisation des milieux populaires. Il a été ordonné prêtre le 12 juin 1993 à l'âge de 27 ans, et s'occupe de patronages depuis 1994. Aujourd'hui, il est dans le 15ème arrondissement de Paris. Il a bien voulu nous faire partager ce qui est pour lui l'essence du sacerdoce :


" C'est le saint curé d'Ars qui s'exprime ainsi. Les mots, en effet, seront toujours trop faibles pour exprimer de façon adéquate la grandeur du don que Dieu fait aux hommes. En ce mois du Sacré-Coeur, de nombreux jeunes dans le diocèse de Paris, en France et dans le monde entier vont recevoir l'ordination sacerdotale et devenir, à leur tout, prêtres de Jésus-Christ.


Ces pauvres hommes, limités, pêcheurs, vont être envahis pour toujours par la grandeur du mystère de Dieu. Un jour, un paysan d'Ars parlant de son saint curé résumait simplement et justement ce qu'est un prêtre, il disait : "J'ai vu Dieu dans un homme." Un prêtre en effet c'est cela. De la même manière que Dieu n'a pas craint de descendre sur la terre et de se faire l'un de nous dans l'unique but de nous sauver, ainsi il n'a pas craint de venir demeurer dans de pauvres hommes pour continuer à donner son salut, son amour aux hommes et aux femmes de notre temps.


Le prêtre est appelé à être témoin de la tendresse de Dieu, à ceux qui ont le coeur brisé, à ceux qui souffrent, aux jeunes marqués par la misère et le péché. O grandeur du sacrement de Réconciliation ! ö merveille de Dieu ! Merveille d'un prêtre qui, sans mérite de sa part, et souvent plus pécheur que les gens qu'il confesse, peut dire : " Au nom du Père, du Fils et de l'Esprot Saint, je te pardonne tous tes péchés." C'est toujours extraordinaire et l'on perçoit à ce moment que le pénitent est comme un enfant qui vient de naitre, qui vient de retrouver la vie, qui vient de retrouver la paix et le bonheur. Comment se fait-il donc que beaucoup de chrétiens ne s'approchent-ils pas plus souvent de ce sacrement ?  C'est merveilleux ! Dire tes péchés sont pardonnés. Ce que nous n'oserions pas nous pardonner à nous-mêmes... nous savons que Dieu vient nous le pardonner, c'est la tendresse de Dieu. On ne peut pas dire qu'on sait ce qu'est la tendresse de Dieu quand on ne s'approche pas de l'Euchariste sacrement d'amour, quand on ne s'approche pas du sacrement de la Réconciliation, le pardon des péchés. Le ministère du prêtre est inouï, merveille de Dieu, tendresse de Dieu, je vous donnerai de bons pasteurs, de vrais pasteurs, des pasteurs selon mon soeur, dit le Seigneur, pour que l'Eglise apparaisse bien comme cette mère qui accueille, qui est une famille. (extrait de l'homélie de Mgr Yves-Marie Dubigeon le 12 juin 1993, lors de mon ordination).


Rendons grâce à Dieu pour ce don du sacerdoce qu'il fait à son Eglise, qu'il fait à chacun de nous ! "


Père Franck Zeuschner

Aucun commentaire:

Publier un commentaire