vendredi 14 décembre 2012

Nul ne devient prêtre tout seul


Saviez-vous… ?

 

… que parmi les 16 documents du dernier concile, deux sont entièrement consacrés aux prêtres, à leur vocation, à leur formation et à leur vie ?

Le décret Optatam totius (1965) commence par dire que « le renouveau de toute l’Église, souhaité par tous, dépend pour une grande part, du ministère des prêtres ». À un demi-siècle de distance, cette affirmation reste d’une brûlante actualité.

La famille chrétienne est le milieu naturel où éclosent les vocations. Le rôle du père et de la mère ne cesse pas au moment de l’ordination sacerdotale d’un de leurs fils. Celui-ci aura encore davantage besoin de la force de leur exemple et de leur prière. Vous découvrirez bientôt sur e blog, le témoignage d'un papa à propos de son fils séminariste.

Quant au séminaire, il est le lieu – naturel lui aussi – où l’appel du Christ et de l’Église mûrit et se forge. Nul ne devient prêtre tout seul. La prière, l’étude et le travail, les contacts quotidiens permettent de découvrir les mille et une facettes d’une vie entièrement donnée à Dieu et aux autres.

Abbé Gottigny - DPTN - vocations- Père - Séminariste - Fils
Abbé Jean Gottigny,
Conseiller éditorial de DPTN Belgium

Aucun commentaire:

Publier un commentaire