lundi 11 mars 2013

Droit canon : Un droit au service du salut des âmes.

Mgr Le Tourneau - Droit Canon - Eglise - DPTN

Né le 1er mai 1942 à Paris. Ordonné prêtre le 4 août 1974, Monseigneur Le Tourneau est incardiné dans la Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei. Chapelain de Sa Sainteté et docteur en Droit canonique (Université de Navarre). Blog de Mgr Le Tourneau

Il a bien voulu répondre à nos questions :


Pourquoi l’Église s'est-elle dotée d'un droit ?

Toute société a besoin d’un certain nombre de règles pour fonctionner correctement. L’Église étant à la fois une société charismatique et hiérarchique s’est dotée d’un droit, dont les premiers éléments ont été institués par le Christ lui-même (hiérarchie, sacrements, etc.). Il s’agit d’un vrai droit, qui présente toutefois la caractéristique particulière d’être au service du salut des âmes.

Ce droit ne fait-il pas concurrence au droit civil ou pénal, comme on a pu l'entendre dire ?

Le droit canonique est un droit interne à l’Église catholique, reconnu par certains ordres civils dans le cadre de concordats signés entre l’Église et les États. 
Il ne fait pas obstacle, par exemple, au droit pénal étatique.
L’Église applique, le cas échéant, son propre droit pénal, sans préjudice de la part qui revient au droit pénal du pays concerné.

L’élection du pape est réglée minutieusement par le droit canonique, concrètement par la constitution apostolique Universi Dominici gregis, de 1996, qui dispose de ce qui doit être fait pendant la vacance du siège de Pierre et comment procéder à l’élection du Pontife romain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire