mercredi 24 avril 2013

La vérité sur l'homme et par l'homme est capitale

En France, un ministre convaincu de mensonge semble avoir déclenché une crise des institutions. Quel enseignement catéchétique pourriez-vous nous donner de ce que l'on appelle " l'affaire Cahuzac " ?

Quel conseil donneriez-vous a une personne qui vit ou est emprisonnée dans le mensonge ? Quelles raisons donner à un ami, un enfant, un conjoint, pour refuser cette offense à la vérité ?

 


DPTN - Suisse Rom@in - Vérité - Conscience

                                       



Fuite des capitaux appauvrit un pays



Il est vrai qu’en ce temps de crise économique, l’Etat recherche de l’argent. Il le trouve en ce moment dans les impôts sur la fortune. Payer les impôts est un devoir civique. Le Cardinal Bergoglio reprochait durement aux personnes riches de prendre l’argent qui bénéficierait à la croissance d’un pays pour le cacher à l’étranger en vue de s’enrichir personnellement au dépens du bien commun et des autres. D’un autre côté, il ne faut pas non plus qu’un Etat fasse payer trop d’impôts, car cela encourage la fuite des capitaux. L’argent sert à créer des emplois et faire marcher une économie. L’argent est aussi un moyen d’exercer la générosité et de pratiquer le bien.


La corruption



La fraude fiscale participe bien à la corruption. Le même Cardinal Bergoglio ne fut pas tendre vis-à-vis de la corruption. Pour lui, le péché peut être remis, mais pas la corruption ! Le corrompu ne se rend pas compte de son propre état. Dans la corruption, il y a donc une fatigue envers la transcendance. La corruption est comme une toile d’araignée, contagieuse et qui impose la complicité. Elle est comme la mauvaise herbe qui infeste la politique, l’économie, l’Etat mais aussi l’Eglise. Aussi pécheurs oui, nous le sommes tous, mais ne devenons pas des corrompus. La mort, la souffrance, la maladie peuvent être alors des événements qui réveillent parfois la personne corrompue.


Toute la vérité, donc la vérité sur l’homme


Je fus surpris des propos du Président Hollande qualifiant « d’outrage » la dissimulation de l’argent par son ministre du budget Cahuzac. Une faute impardonnable pour le Président. Certes, faute et péché il y a bel et bien. Toutefois, la vérité a une plus large extension que la sphère économique et politique. Le mensonge est hélas largement répandu: je pense à la fausseté des chiffres sur le nombre de participants de la manif pour tous, sur le mensonge quant à la vérité de l’homme, soit de nier qu’il doit être protégé dans les deux instants les plus fragiles de son existence: dans le sein de sa mère et durant son enfance puis durant la vieillesse. L’avortement, l’abus des enfants, ou l’adoption par deux personnes de même sexe et l’euthanasie devraient suivre la même logique. Or seul l’aspect économique semble être morale. Comment un Etat peut-il se focaliser sur la fraude fiscale et fermer les yeux sur les autres mensonges ? Comment peut-on exiger aux élèves de dire la vérité, alors que les puissants de ce monde ne la suivent parfois pas du tout ? La vérité sur l’homme est donc capitale.


La conscience


Un proverbe africain dit que le mensonge a les jambes courtes. Le mensonge peut donner un succès, même très grand durant une certaine période. Pourtant, sur le long terme, seule la vérité est gagnante. Une composante essentielle revient donc à la conscience. On retrouve cela dans les scénarios des films : le bon endure le mal mais finit par triompher. L’aventure de Pinocchio reste fondatrice pour les enfants. Jimmy Criquet est l’ami de Pinocchio, nommé Grand Chancelier du vrai, du bien et du beau. Suivre sa conscience peut valoir la souffrance et le mépris. Pourtant, les grands hommes sont ceux qui suivent la voix ténue de la conscience, même au prix de leur propre vie. Pensons à Saint Thomas More, qui fut décapité pour avoir défendu l’indissolubilité du mariage. Il avait une charge politique très élevée dans le Royaume d’Angleterre. Il est d’ailleurs le patron des hommes politiques Face à l’argent, Juda a succombé pour vendre Jésus pour 30 pièces d’argent. Face à l’argent, Matthieu a su répondre oui à l’appel du Christ pour sortir de la corruption et donner sa vie pour devenir Saint Matthieu. Aussi, le Pape François nous rappelle que le Pardon, la Miséricorde appelle tous les hommes.
Par l'abbé Dominique Fabien Rimaz

Aucun commentaire:

Publier un commentaire