lundi 6 mai 2013

Il n’y a pas de plus grande joie que d’accomplir la volonté de Dieu !

Un Samuel de nos jours


Le père Angel Perez Lopez se souvient parfaitement du jour de son enfance où il accompagna ses parents à une réunion du Chemin néocatéchuménal (institution de l’Eglise proposant un itinéraire de formation catholique). La réunion était uniquement destinée aux adultes, mais ses parents l'y avaient emmené  "parce-que la baby-sitter n’était pas encore arrivée " se rappelle-t-il avec une émotion non dissimulée.


Il y expérimenta l’appel au sacerdoce. Le responsable du groupe demanda à ceux qui étaient présents, si certains se sentaient appelés au sacerdoce, et plusieurs se levèrent, ayant tous plus de 18 ans. En souriant, le père Angel se remémore cet instant :“ Je me suis aussi mis debout, et je lui ai dit que je voulais aussi être prêtre, je venais d'avoir 8 ans ! ”.
 
Né à Ségovie, en Espagne, le père Angel a grandi dans les environs de Murcie. En Vème année de formation à l’Université pontificale de la Sainte-Croix, à Rome, il est titulaire d'un doctorat en philosophie et achève cette année une licence en théologie morale. Mais l'important pour lui ces jours-ci est l'anniversaire de sa huitième année de sacerdoce.
 
 
DPTN - prêtre - Vocation - SamuelA la suite de cet appel, le père Angel se souvient d’une autre moment clé de son itinéraire spirituel : les paroles de son curé.
Mon père m’emmena voir le prêtre et lui dit : “ Dois-je écouter mon fils ? Il n’a que huit ans ! Le prêtre lui répondit alors : Si Dieu l’appelle, il le lui fera savoir comme à Samuel. "
Dans la Bible, Samuel entendit la voix du Seigneur trois fois durant une nuit, mais il ne savait pas que c’était le Seigneur qui l’appelait.
 
Le père Angel oublia les paroles du prêtre, mais avec le temps, elles devaient prendre un sens prophétique.




Trois fois durant son adolescence, il se sentit appeler à être missionnaire. Mais trois fois, comme Samuel, il ne comprit pas le sens de cet appel. Par souci d'honnêteté, il pria Dieu de l'éclairer sur son plan. “C’est pendant la messe de l’Immaculée Conception que je compris que c'était l’appel au Sacerdoce ”. Il se souvint alors des paroles de ce prêtre, et de la ressemblance entre sa vocation et celle de Samuel et comme lui, il répondît : "Parle Seigneur, ton serviteur t’écoute".

Son esprit missionnaire s'est traduit dans sa formation. Espagnol, le père Angel a étudié au Séminaire Redemptoris Mater dans le Colorado, avant d'être ordonné prêtre pour le diocèse de Denver. “ Mon évêque est conscient que je suis un prêtre diocésain, mais il peut m’envoyer en dehors de Denver. Là où personne ne voudra aller, j’irai.” L’année prochaine, il mettra au service de son diocèse, toute la formation reçue à Rome, en exerçant son ministère pastoral comme professeur dans le nouveau Séminaire érigé par le cardinal Stafford et l’archevêque Charles Chaput.
 
 
Prêtre - Vocation - Appel au sacerdoce - Séminaire - DPTNC'est une immense opportunité pour faire grandir la foi. Il espère que la formation des futurs prêtres qui seront sous sa tutelle n'en sera que plus fructueuse. “ Je ne connais pas encore exactement ma fonction, mais je sais que j’aurai cinq cours à assurer ”. Une grande mission que le père Angel est prêt à assumer : “ Si j’étais aujourd’hui face à ces séminaristes, je leur dirai ce que j’ai vécu. Il n’y a pas de plus grande joie que d’accomplir la volonté de Dieu ! ”.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire